Au commencement était la ruche...

29/12/2017

Il est 17 heures, ce 29 décembre 2017, lorsque j'arrive, en pleine tempête de neige, au local de l'école namuroise d'apiculture, à Temploux. Quelques jours auparavant, j'ai eu Myriam par téléphone qui m'a gentiment expliqué qu'aucun prérequis n'était nécessaire et que les cours d'initiation ayant déjà eu lieu, il était possible de se rattraper par soi-même sur base des présentations utilisées pour cette initiation. Elle me demande, sans préciser, de prévoir des outils et une visseuse sans fil. Plein de courage, je descends donc à la cave et me mets en charge de nettoyer et de réhabiliter les vieux outils de mon Parrain (qui était aussi mon Grand-Père) et qui nous a quitté en 1987, alors que j'avais tout juste 18 ans... Je vous laisse imaginer l'état de ces outils! Après deux bonnes heures, un bon litre de dégrippant et autant d'huile de coude, je me retrouve en possession d'une magnifique boite à outils... super-vintage, mais qui claque!!! Visez plutôt:

Me voici donc en route pour ce premier atelier-bricolage du vendredi soir. Je décide d'emblée de faire de l'excès de zèle en apportant aussi une ponceuse à bande... Qui ne me servira finalement quasi pas,... Mais bon!

Je fais connaissance avec Guy, le président (alias Maya-Gyver), Myriam, la trésorière et les quelques élèves présents en cette avant-avant-veille de réveillon de la Saint-Sylvestre. Jean-Claude, Delphine, Nathan, Benoît et les autres m'accueillent avec bienveillance et enthousiasme... Et nous voici à l'ouvrage:

But de ce premier atelier: Assembler des cadres pour le corps et les hausses d'une ruche WBC, l'acronyme de William Broughton Carr, l'inventeur britannique de cette ruche divisible. Je fais équipe avec Delphine et nous assemblons un nombre impressionnant de grands et de petits cadres, Nathan et Benoît se chargeant de les filer avec du fil inoxydable... Je m'explique: Les cadres vont servir de support à la cire sur laquelle les abeilles construiront leurs rayons. En chauffant le fil d'inox (en faisant passer un courant dedans, par exemple) nous allons pouvoir fixer des feuilles de cire qui viendront se souder autour des fils chauds. 

Les cadres du corps

La partie inférieure de la ruche qui abrite la colonie, mesurent 40cm de long sur 2,5cm de large et 22cm de haut. Une planchette de 40cm en 25/9 (25mm de large sur 9mm d'épaisseur) est clouée, après avoir été pré-trouée pour évite que le bois ne se fende, à deux montants de 20,5cm situés chacun à 2cm du bord de la longue planchette. Ces 2 montants sont reliés en bas par une planchette de 36,5cm en 18/6 pour donner ceci:

Les cadres des hausses

Les parties supérieurs de la ruche qui servent aux abeilles de grenier à provision, sont les mêmes que les premiers, mais avec des montants de 11cm de haut seulement. Ils s'assemblent de la même manière que les cadres du corps. Chaque cadre pourra ainsi produire environ 1kg de miel... A dix cadres par hausse, cela fait potentiellement 10kg de miel par hausse... Voici une hausse garnie de ses cadres (tous vides actuellement):

> Next

Les prochaines étapes sont la construction du corps et de la hausse de la ruche... 

A bientôt, les Apis ;-)