La stimulation de printemps et le nourrissement

14/01/2018

Premier cours théorique à Temploux, dans les locaux de l'Ecole d'Apiculture de Namur.

Mireille nous donne un cours basé sur quelques diapositives, leçon au cours de laquelle elle fait quelques digression au sujet de l'organisation des subsides au niveau européen. Un problème de l'Union Européenne est qu'elle prône l'utilisation de la moutarde dans l'agriculture afin de détoxifier les sols. Mais actuellement, les plantes de moutarde ne gèlent plus et passent en fleurs, ce qui fait que les abeilles butinent des fleurs avec des toxines et empoisonnent la ruche. Donc, l'UE subsidie d'un côté la détoxification des sols et de l'autre l'apiculture sans réglementer pour que la première ne nuise pas à la seconde... No comment !

Remarques préliminaires

  1. Il faut savoir qu'à partir du moment où les abeilles commencent à ramener du POllen, la reine se remet à POndre ("PO - PO" est un moyen mnémotechnique pour s'en rappeler) . Comme aujourd'hui, 14 janvier 2018, les noisetiers sont en fleur, cette floraison signifie POllen, donc cette première floraison donne le signal de la POnte de la reine et donc du début de la saison apicole. C'est la première fois que la floraison des noisetiers a lieu en Janvier... D'habitude cette floraison se déroule seulement début février.
  2. Au vu de ces changements climatique, les ouvrages littéraires ne sont plus du tout à jour. Il va falloir adapter le calendrier, la gestion du nourrissement ainsi qu'éventuellement l'exposition des ruches. 

Cours théorique:

Les besoins nutritifs de l'abeille sont les suivants:

  1. Aliments: miel, pollen, eau, gelée nourricière.
  2. Nutriments:Glucides, protides, lipides, minéraux majeurs, oligo-éléments, vitamines
  3. Besoins:Énergie, éléments de constitution des tissus, éléments pour l'élaboration des substances sécrétées (cire, gelées,...) 

NOTE:

Une reine est un œuf qui a continué à être nourri à la gelée royale au-delà des 3 jours dont tous les œufs bénéficient.

Les besoins nutritifs:

Pour la variété d'abeille dont nous allons principalement nous occupé, la Carnica, il faut adapter le type de nourriture car si, par exemple (et par erreur), on donne du pollen en décembre, on va déclencher la ponte et ensuite, il faudra nourrir toute la colonie le reste de l'hiver.

Donc, au vu du cycle de maturité des abeilles (42 jours pour une butineuse), il est important de stimuler les ruches afin que des butineuse soient prêtes début mars. 

NOTE:

Les miels de lierre, de trèfle et de colza, ont tendance à cristalliser.

NOTE:

La température minimale pour ouvrir une ruche est d'environ de 12-13 degrés

NOTE:

Comme le miel peut servir de source pour le nourrissement, on peut congeler des cadres operculés entiers et les décongeler lorsqu'on en a besoin.

Fabrication du nourrissement

Le nourrissement peut se faire sur base de différents composants:

  1. Trimobi © : glucose liquide sans pollen
  2. Apipuder ©  : mélange de sucre et de pollen
  3. Miel : du miel des années précédentes
  4. Pollen : du pollen récupéré dans les pièges à pollen

NOTES:

  1. Les pièges à pollen sont des pièges (voir un prochain atelier) qui peuvent être activés, par exemple, les jours de beau temps pendant quelques heures.
  2. L'important est de prendre du sucre cristallisé et JAMAIS de sucre en poudre qui contient de l'amidon, mauvais pour les abeilles.

Proportions

600ml d'eau pour 1kg de sucre, ajouter une cuillère à soupe de vinaigre, pour les maladies et le sucre inverti (équivalent à du sucre qui a été une première fois régurgité par l'abeille).

Stockage:

On utilise des tetrabricks bien nettoyés pour stocker la pâte. Puis on les referme avec du scotch.

> Next

Cette nourriture sera utilisée pour nos prochaines  " Visites au rucher-école et pour le nourrissage ".

A bientôt, les Apis ;-)